Comment faire un mémoire en école de commerce ?

Le mémoire en école de commerce est un texte universitaire qui se caractérise par l’apport de connaissances et d’informations nouvelles sur un sujet particulier dans une extension de plus de 100 pages. L’objectif est la vérification d’une démarche ou la solution d’un problème, par une recherche (bibliographique ou de terrain) méthodique et exhaustive, à laquelle s’ajoute la réflexion sur le thème spécifique de la discipline. En plus de présenter l’état actuel de l’étude d’un sujet, il utilise les informations pour vérifier l’axe central de la réflexion : les nouvelles idées et découvertes dans le domaine professionnel de la spécialité de l’auteur (de l’étudiant diplômé).

En général, la thèse en école de commerce est le travail académique écrit qui permet de démontrer que le candidat mérite le diplôme auquel il aspire : licence, master ou doctorat. La validation du mémoire par un groupe de correcteur implique que le travail est reconnu comme une contribution académique significative.

Vous pourriez être intéressé par notre guide pour écrire un mémoire rapidement

Les spécialisations dans l’environnement académique.

Tout mémoire en école de commerce est basée sur un problème ou une question de recherche, dont l’objectif principal est de trouver la réponse objective et systématique à laquelle la contribution de l’étudiant sera évaluée. C’est pourquoi ce projet académique remplit diverses fonctions, telles que, par exemple, celles d’exposer et d’argumenter, d’informer et de persuader.

La thèse doit rendre compte des résultats scientifiques obtenus dans le domaine de connaissance concerné (marketing, communication, achat…). De même, elle doit influencer ses lecteurs et les convaincre que ce qui a été fait est important, pertinent et original.

Structures de base pour la construction du genre.

La structuration de la thèse de master dépendra, fondamentalement, de la discipline à laquelle elle appartient (marketing, communication, finance…), puisque chacune d’entre elles propose des normes différentes. Cependant, dans cette section, nous en donnerons un aperçu général.

Normalement, le mémoire en école de commerce (HEC, INSEEC, KEDGE…) est divisée en chapitres et en sections ou sous-sections pour en faciliter la lecture. Chaque chapitre doit être numéroté et avoir un titre qui précise son contenu. En termes de style, le projet universitaire doit être rédigé dans un langage approprié à la discipline et au sujet traité. En d’autres termes, le vocabulaire doit être spécifique en termes de terminologie mais en même temps accessible au public cible.

Fondamentalement, le mémoire de fin d’études est divisée en trois sections principales :

  1. la partie initiale
  2. le corps de l’œuvre
  3. la partie finale.

La section initiale comprend des éléments tels que la page de titre, le résumé, les remerciements, la table des matières, le glossaire, l’épigraphe et l’introduction. Ensuite, dans la deuxième section, les chapitres du corps du travail, le cadre théorique, la méthodologie et les résultats sont situés. Enfin, la dernière section doit inclure les conclusions et les recommandations basées sur la discussion des résultats.

Dans ce qui suit, la structure d’une thèse est présentée avec une description de chaque section.

memoire-école-de-commerce

1. La partie initiale

  • Page de titre. Elle doit contenir :
    1. le nom de l’université
    2. le nom de l’école, de la faculté ou de l’université
    3. le titre
    4. la mention qu’il s’agit d’un mémoire d’école de commerce (selon le diplôme)
    5. le diplôme auquel le projet aspire
    6. le nom de l’université.
    7. le lieu, le mois et l’année de la soumission
    8. les noms des membres du jury
  • Dédicace. Il s’agit d’un texte facultatif en format libre, dans lequel sont mentionnées les personnes auxquelles l’œuvre est dédiée. Il est recommandé d’éviter les longues listes et les expressions grandiloquentes ou sentimentales.
  • Remerciements. Dans cette partie du document, nous remercions toutes les personnes qui ont contribué de manière significative à la recherche. Les remerciements sont l’occasion de reconnaître l’aide du directeur de mémoire ou du conseiller. Pour certains auteurs, cet élément n’est pas considéré comme une section à part entière. En général, ce qu’ils font, c’est rédiger les remerciements dans un paragraphe et les incorporer dans la dernière partie de l’introduction.
  • Table des matières. Elle sert à indiquer les parties qui composent le document afin que le lecteur puisse les retrouver plus facilement, au moyen de la pagination. Il doit présenter de manière schématique le contenu des principaux thèmes du travail, suffisamment organisé et hiérarchisé.
  • Listes des tableaux et figures : cette section est incluse lorsque le PFE contient plus de trois tableaux et est placée après la table des matières. La liste doit contenir le numéro et le nom complet de chaque tableau, ainsi que les détails généraux de la source (selon le modèle de citation et de référence choisi) et la page où elle se trouve. Il en va de même pour les chiffres.
  • Résumé : Il est considéré comme une partie essentielle du mémoire en école de commerce, car c’est là que le sujet ou le problème du travail de recherche est écrit de manière brève mais concise. En général, il ne doit pas dépasser 200 mots, et il est généralement écrit « thèse professionnelle présentée par (votre nom) « , comme une exigence pour obtenir le diplôme en décrivant le problème étudié, les sujets ou les groupes étudiés, la méthode utilisée (y compris les instruments de mesure et de collecte de données), les résultats et les conclusions atteintes. Elle est généralement placée après la table des matières.
  • Epigraphe. Il s’agit d’une courte citation, généralement placée entre le titre et le début du texte. Les épigraphes peuvent se référer à l’ensemble du texte ou à chacune des sections du texte. Le fait de les inclure ou non dépend des goûts et des critères de l’auteur.
  • Introduction. Pour plusieurs auteurs, cette section est désignée comme le chapitre 1 du mémoire ; toutefois, dans le présent document, il est suggéré de ne pas chapitrer l’introduction mais de la considérer comme une section de la phase initiale du travail.

L’introduction consiste en une description claire et précise du problème de recherche. Il précise le sujet de l’étude, le contexte, la justification, le problème, l’hypothèse et les objectifs. Le contexte et la justification font référence à la partie où sont mentionnées la nécessité et l’utilité de mener à bien la recherche proposée. Il doit comprendre une très brève description des résultats les plus marquants en rapport avec le sujet d’intérêt, en précisant la population dans laquelle la recherche a été menée. Le problème posé doit être original, pertinent et vérifiable. L’hypothèse sert de guide qui oriente la route à suivre pour obtenir des données, et constitue la réponse provisoire proposée au problème de recherche. Enfin, les objectifs font référence aux réalisations recherchées à la fin du travail et sont précisément ceux qui déterminent si le projet s’est déroulé comme prévu ou non.

L’introduction comprend également une description de chacun des chapitres qui font partie de l’ouvrage. En d’autres termes, un bref synopsis du contenu de chacune des sections qui composent la thèse est donné.

2. Corps de l’œuvre

Le corps du document fait référence au développement de la recherche, qui est à son tour divisé en chapitres et sous-chapitres. Cette partie du document est importante car elle met en œuvre le processus qui permet de répondre à la question de recherche et à l’hypothèse ou aux hypothèses.

  • Cadre théorique. Dans cette section du document, les études réalisées précédemment, qui sont liées à l’objet de l’étude, sont décrites et analysées. Certains auteurs suggèrent que la longueur de cette section devrait être comprise entre 25 et 40 pages.
  • Méthodologie. Dans cette partie du mémoire, les méthodes, les participants et les instruments utilisés pour la recherche sont rapportés et justifiés. La description de la méthodologie doit être brève et claire, car il est prévu qu’un autre chercheur puisse répéter l’étude sans remettre en question l’auteur. Dans cette partie du projet, les méthodes à utiliser pour l’analyse des données sont aussi généralement décrites.

Ce chapitre comprend les sections suivantes : sujets, matériel et procédure. Les sujets sont les personnes sur lesquelles l’étude a été menée. La section méthodologie décrit les caractéristiques de la population sélectionnée, et mentionne la raison pour laquelle elle a été choisie. Le matériel qui a été utilisé pour le projet doit également être signalé ; si des questionnaires ont été utilisés, ou si des entretiens ont été menés, ou tout autre instrument de recherche a été utilisé, cela doit également être précisé. Enfin, il est nécessaire de détailler la procédure qui a été utilisée pour réaliser le travail.

  • Résultats. Dans cette section, les résultats obtenus sont présentés, accompagnés de leur explication respective et d’une analyse approfondie. Des tableaux et des graphiques peuvent être utilisés pour présenter les résultats, si cela les rend plus faciles à comprendre. L’objectif de cette section est de montrer si les données obtenues soutiennent l’hypothèse de recherche. Les tableaux et graphiques utilisés doivent être titrés et numérotés selon leur ordre d’apparition. Les titres doivent être clairs, précis et non répétitifs.

A lire : Comment faire une page de garde dans un mémoire ?
A lire : Comment faire un résumé de mémoire ? Exemples

3. Phase finale

Il comprend deux sections : les conclusions et les recommandations. Certains auteurs identifient cette phase comme le dernier chapitre du mémoire d’école de commerce, cependant, il est suggéré que cette unité soit classée uniquement comme la phase finale sans nécessité de capitulation.

  • Conclusions. Ils représentent un élément essentiel de la thèse puisque c’est ici que sont énoncés les résultats obtenus et leur contribution au domaine étudié. C’est ici que l’on répond aux objectifs et aux hypothèses. La conclusion doit être brève, par rapport à la longueur du contenu, mais très explicite, et où la valeur de l’étude est exprimée, ainsi que la maîtrise du sujet.
  • Recommandations. Elles sont rédigées après les conclusions. Elles sont définies comme des suggestions formulées dans le but d’étudier le sujet de la recherche. On peut recommander une autre dimension du problème, voire une autre façon de l’aborder. Il s’agit essentiellement de recommandations pour des recherches futures.

4. Références

La bibliographie du document est absolument nécessaire car elle contient les détails des sources qui ont été citées et qui ont soutenu l’étude. Pour tout travail, la manière de les enregistrer suit une série de règles, généralement établies par les modèles de citation et de référence APA ou MLA, ou autres.

5. Annexes

Également appelés annexes, ils comprennent tous les documents qui complètent, confirment ou illustrent l’ouvrage2. Les documents que l’on trouve habituellement dans cette section sont :

  • Listes d’abréviations ou d’acronymes par ordre alphabétique.
  • Données spécifiques sur les instruments de recherche.
  • Dessins, diagrammes, photos ou tout autre matériel similaire.
  • Graphiques, tableaux et tableaux statistiques.
  • glossaires.

Il est suggéré de donner un compte rendu des sources à partir desquelles ces informations ont été obtenues.

exemple-memoire-école-de-commerce - Copie

Étapes de l’élaboration d’un mémoire en école de commerce

Les étapes de l’élaboration d’une thèse sont les suivantes :

  1. Sélection d’une thématique au sein de votre spécialité professionnelle.
  2. Délimitation du sujet à étudier.
  3. Énoncé de la problématique.
  4. Formulation de diverses hypothèses autour du problème choisi.
  5. Fixation d’objectifs en rapport avec le travail.
  6. Obtenir des informations à partir de diverses sources, livres, interviews, blog professionnel, Internet, magazines, etc.
  7. Examen et sélection des informations consultées pour appuyer la recherche.
  8. Détermination de la méthodologie à utiliser pour le projet.
  9. Collecte des données et approche.
  10. Analyse des résultats.
  11. Étude des résultats par rapport à l’hypothèse et aux objectifs postulés.
  12. Établissement des conclusions et des recommandations.
  13. Liste des sources consultées.
  14. Incorporation d’annexes.

Nous vous aidons à rédiger votre mémoire de licence ou de master en école de commerce.

Vous étudiez et vous vous spécialisez dans le commerce ? Si vous êtes sur le point de terminer vos études et que vous devez rédiger votre mémoire de licence/master en commerce, notre service de conseil universitaire peut vous apporter le soutien dont vous avez besoin pour terminer votre travail en un temps record.

Nous vous offrons un service de rédaction académique, par des experts en commerce. Nous mettons à votre disposition nos meilleurs spécialistes du commerce, qui se forment en permanence et sont à la pointe des dernières recherches et publications dans le domaine scientifique.

Notre longue expérience et le résultat de tout notre travail nous ont positionnés comme leaders du marché. Aujourd’hui, nous sommes la seule entreprise enregistrée qui peut vous offrir la garantie et la sécurité que vous obtiendrez un travail de qualité. En outre, notre équipe répond aux normes les plus élevées enseignées par les meilleures universités pour rédiger votre projet.