Comment élaborer une problématique de mémoire de fin d’études ?

La problématique est le cœur d’un mémoire de fin d’études. Cela représente quelques mots, mais les élèves ont parfois du mal à l’écrire. Cela est dû à une méconnaissance de la méthodologie, car en réalité, une fois le sujet défini, la problématique est très simple à rédiger.

Vous avez peut-être déjà entendu dire que la problématique est l’explication de votre sujet ou de ce que vous voulez faire dans votre travail, mais cela ne fonctionne pas ainsi. Il s’agit de définir le problème de votre recherche. Qu’est-ce que cela signifie ? Vous devez spécifier une situation afin de l’analyser, de la délimiter, de la décrire et de donner une solution ou une réponse possible à ses causes ou conséquences.

Vous pourriez être intéressé par notre guide pour écrire un mémoire rapidement

Qu’est-ce que la problématique d’un mémoire ?

L’énoncé du problème consiste à décrire et à expliquer de manière claire et concise la raison pour laquelle vous avez décidé de faire votre thèse. Par conséquent, toute personne qui lit cette déclaration doit comprendre la raison de votre recherche. Un énoncé de problème doit être construit à partir des questions suivantes : qui, quoi, où, quand et pourquoi ? La première étape de la résolution du problème consiste à comprendre le problème, d’où l’importance de formuler un énoncé du problème.

La problématique : par où commencer ?

Commencez par contextualiser le domaine ou la discipline d’étude dans lequel s’inscrit le problème. Passez du général au particulier. Vous y parviendrez en tenant compte de trois aspects :

  1. L’espace de ce contexte, le « où » : il peut s’agir d’un espace réel, c’est-à-dire d’un lieu spécifique (un pays, une ville, un village, une urbanisation, une rue, une entreprise, une organisation, un institut, etc.) Il peut également s’agir d’un espace figuré (une science, une discipline, un courant de pensée, un domaine d’étude, un mouvement littéraire, etc.)
  2. Le moment, le « Quand » : s’il s’agit d’un problème récent ou de longue date.
  3. Le « Comment » : met en évidence la façon dont la question est présentée et comment elle a été précédemment étudiée ou considérée.

Après la contextualisation il est nécessaire de placer votre proposition d’analyse, cela comprend la modalité et les caractéristiques de l’étude que vous proposez dans votre travail et, si possible, les solutions pour la résolution du problème établi. En fonction du type de diplôme que vous choisissez, l’énoncé du problème peut contenir des hypothèses ou des questions de recherche.

Voyons donc comment tout cela fonctionne avec l’exemple du thème suivant : L’accouchement à domicile planifié avec une assistance professionnelle

Lisez notre article sur la méthodologie mémoire de recherche

problematique mémoire de fin d'études

L’élaboration d’une problématique

Avec l’exemple du thème ci-dessus, nous allons essayé d’élaborer la problématique du mémoire.

La contextualisation :

La biomédecine, dans des contextes institutionnalisés, a tenté d’améliorer les indicateurs de soins en mettant la science et la technologie médicales au service du travail et de l’accouchement… Cependant, au cours des dernières décennies, on a constaté une augmentation de la médicalisation et des interventions inutiles dans le travail et l’accouchement, ce qui a eu des conséquences négatives sur la santé des femmes enceintes et de leurs enfants.

  • Où? : L’auteur a établi d’emblée l’espace dans le domaine de la biomédecine.
  • Quand : en faisant référence aux dernières décennies, il situe le problème dans une époque précise, bien qu’il n’indique pas d’année précise, par la date de publication de la thèse, le lecteur peut déterminer s’il s’agit d’un problème actuel ou ancien.
  • Comment : le problème est pleinement établi lorsqu’il fait référence aux conséquences négatives de l’utilisation accrue de médicaments et d’interventions chirurgicales dans les soins à l’accouchement.

En ce qui concerne les considérations ou études antérieures sur le problème, nous disposons de ce qui suit :

En France, depuis 2007, nous disposons de politiques publiques visant à promouvoir ce changement de paradigme dans la prise en charge du travail et de l’accouchement. Néanmoins, les taux de césariennes et de médicalisation du travail et de l’accouchement continuent d’augmenter… nous pouvons dire qu’en France, un modèle technocratique de soins pour le travail et l’accouchement a été mis en place.
…donc les femmes choisissent l’accouchement en dehors de l’hôpital.

  • À ce stade, le chercheur a réussi à démontrer que les examens ou analyses antérieurs du problème n’ont pas été en mesure d’apporter une solution, de sorte qu’il est en mesure de justifier une nouvelle proposition pour faire face à la situation détectée.

Pour clore la problématique, la nécessité, la modalité et les objectifs de l’étude sont exposés.

Il est nécessaire de recueillir des informations qualitatives sur ce type d’accouchement, car il n’existe actuellement aucune recherche sur cette pratique…C’est pourquoi il est important de
Il est donc important de rendre cette pratique visible, d’analyser cette question et de poser les bases pour ouvrir la voie à d’autres modalités et domaines de soins.

  • Notons que cette approche se termine par les détails de sa proposition : une étude qualitative sur l’accouchement à domicile, justifiée par le manque d’informations sur le sujet. Elle expose également les motivations de sa recherche en précisant la portée attendue de son travail.

Les conseils pour rédiger une problematique

Nous aimerions partager avec vous quelques conseils sur la façon de rédiger un énoncé de problème de thèse réussi.

  • Expliquer le problème de recherche de manière déductive.
  • Utilisez des données statistiques et des chiffres provenant de sources bibliographiques fiables qui décrivent la réalité ou le contexte de ce problème au niveau mondial, continental, national et local, jusqu’à ce que vous atteigniez la population que vous voulez étudier.
  • Elle doit être concrète ; plus vous la délimitez, plus elle sera courte. Il ne doit pas dépasser 2 pages.
  • Il doit répondre à trois questions de recherche : quel est le problème, quelles sont les causes du problème, comment le problème peut-il être résolu ?
  • Montrez pourquoi il est important de s’attaquer au problème que vous avez choisi. Vous n’avez pas besoin de faire quelque chose d’innovant, il s’agit simplement d’expliquer pourquoi il est possible de faire cette recherche.
  • Enfin, vous devez établir les buts ou objectifs avec lesquels vous comptez traiter votre sujet.

A lire : tout savoir sur la conclusion du mémoire

Conclusion

La problélamtique, comme vous l’avez remarqué, est une réflexion ordonnée qui montre une transition logique de la pensée. D’un point de vue méthodologique, c’est le premier des chapitres car il ouvre le panorama pour la compréhension du sujet de votre thèse.

La durée de la démarche dépendra de la longueur de votre recherche. Une thèse d’une centaine de pages ou plus devra peut-être développer le problème en 6 à 10 pages. Toutefois, le plus important est d’établir les paramètres du problème de recherche de manière cohérente et précise.

Enfin, vous devez énoncer vos objectifs, généraux et spécifiques. Votre objectif général est la proposition et l’orientation de votre thèse. Les objectifs spécifiques sont la décomposition chronologique de chacun des processus que vous devez mettre en œuvre pour atteindre votre objectif général. Rappelez vous qu’ils sont placés après l’examen de la situation à étudier, car ils sont une dérivation de ce qui, précisément, cherche à fournir des réponses à la problématique.

Nous vous aidons à rédiger votre mémoire

Nous voulons vous aider. Nous disposons d’une équipe de professionnels universitaires dans tous les domaines de la recherche qui se feront un plaisir de vous conseiller dans la préparation de votre travail, ou d’en assurer la rédaction complète. Nous vous fournirons un rapport pour garantir que votre travail est original et exempt de tout plagiat.